Comment le Big Data permet l’émergence de nouveaux produits de placements et d’optimiser ses placements?

Capture d’écran 2022-05-30 à 16.11.12

D’après le site La Finance Pour Tous, le Big Data « rassemble des données massives variées, stockées sur une base numérique, puis traitées grâce à des technologies avancées adaptées qui permettent d’élaborer des diagnostics, de prendre des décisions en conséquence et d’établir des plans d’actions ». Aujourd’hui, les nouvelles technologies que nous utilisons créent de nombreuses données.

Pour réussir un investissement, il est nécessaire de pouvoir déterminer à l’avance les futures tendances du marché. C’est là que le Big Data intervient pour identifier des thèmes du marché et analyser l’évolution sur le long terme. Grâce à cette arme massive de traitements des données, les institutions financières et les banques amasseraient 10 % de revenus annuels supplémentaires.

Les données recueillies offrent une connaissance meilleure des marchés concernant les risques et les opportunités en considérant les contextes économiques, sociaux et politiques. C’est d’ailleurs par le Big Data qu’a pu émerger le trading à haute fréquence (THF). Vous pouvez trouver un article sur le THF sur notre site en cliquant ici. Dans le secteur bancaire, les banques apprennent à mieux connaître leurs clients et à moduler de ce fait leurs relations en fonction des données recueillies sur ces derniers. 

 

LE BIG DATA PERMET LA CRÉATION DE NOUVEAUX PRODUITS QUI N’EXISTENT PAS ENCORE OU PRESQUE….

Dans cet article, nous n’allons pas faire une énième ébauche sur les robots advisors, sujet très à la mode dans le secteur financier sur les logiciels simplistes qui à partir de 3-4 données déduisent quel support financier serait le meilleur pour vous. Cela relève plus de l’artefact marketing que d’une profonde évolution.

En revanche, mon propos est bien de vous parler de produits et supports d’investissements qui n’existent pas encore ou presque… Ils ne sont pas encore sortis pour le grand public et réservés pour le moment au seul smart money.

Le smart money est une notion qui définit des investissements qui rapportent plus que les investissements auxquels le grand public peut accéder.Quand vous investissez au travers de produits financiers proposés par votre banque, vous n’êtes clairement pas dans le smart money, vous êtes dans le produit financier mass market surchargé de frais qui rémunèrent une chaîne d’intermédiaires et d’intervenants. Le mass market en matière financière c’est en gros des produits qui rapportent moins que ceux auxquels accèdent le smart money. Avec le smart money, on repousse les limites du family office (qui lui aussi peut sous une appellation marketing haut de gamme fournir du produit mass market) puisque le lien entre l’investissement et sa rentabilité est beaucoup plus étroit et donc son rendement plus élevé.

REPOUSSER VOS LIMITES EN MATIÈRE D’EXPÉRIENCE D’INVESTISSEMENT AVEC MCI – LE BIG DATA JOUE UN NOUVEAU RÔLE DISRUPTIF CLÉ DANS LE PLACEMENT FINANCIER

Les mégas données et données massives permettent d’affiner le risk management à un niveau qui n’a jamais été atteint auparavant. En calculant, en établissant des corrélations, en découvrant des liens croisés et en visualisant les informations, les bonnes données nous permettent de transformer un risque en une réelle opportunité et de définir des tendances.

L’explosion quantitative (et souvent redondante) de la donnée numérique contraint à de nouvelles manières de voir et analyser le monde. Le Big Data permet à nos équipes financières de consacrer moins de temps aux tâches quotidiennes et de se concentrer sur la réflexion stratégique pour passer d’une logique de volume à une logique de valeur.

C’est un changement de paradigme pour l’analyse de l’investisseur. Utiliser les métadonnées revient à se limiter à une analyse macroéconomique pour se concentrer sur les formules mathématiques de pilotage des ordres. Les choix ne s’opèrent plus à partir de la santé financière stricte de l’entreprise et de son marché (analyse microéconomique) mais à partir d’une analyse des méga données et de son environnement macroéconomique.

En effet, les méga données ont le potentiel d’offrir la visibilité et les informations nécessaires pour prédire, optimiser et développer la valeur des actifs. Leur collecte ainsi que leurs analyses sont devenues essentielles pour les investisseurs qui cherchent à se donner une longueur d’avance sur le marché. Toutefois, quantité de données ne rime pas forcément avec qualité du processus d’investissement.

OPTIMISER SES INVESTISSEMENTS DANS LE BIG DATA

En 2020, l’industrie du Big Data a généré 138,9 milliards de dollars. Les experts estiment que cette somme attendra 229,4 milliards de dollars d’ici 2025 grâce à la croissance exponentielle de l’usage d’Internet.

Alors comment optimiser ses investissements dans le Big Data pour profiter de cette croissance potentielle de 10,6 % :

– La réplication est une des meilleures méthodes pour optimiser ses investissements dans le Big Data. Grâce à celle-ci, il devient possible de regrouper efficacement les données non structurées et les données structurées. Pour investir, avoir une vue à 360° des données par la réplication permet d’arriver à un environnement analytique optimal.

– La prédiction est aussi un moyen efficace pour augmenter la valeur du gisement de données.

 

– Il est également possible d’utiliser des applications analytiques pré packagées qui fait économiser du temps aux clients et permet d’optimiser leurs investissements.

– Enfin, il faut apprendre à gérer sa base de métadonnées pour rentabiliser le plus possible les investissements dans le Big Data et pour déterminer la valeur d’un dossier.

Des sociétés comme Netflix, AtoS ou encore Palantir sont des leaders du Big Data. En effet, Netflix se base sur le « retargeting », une méthode qui consiste à suivre en temps réel les navigations Web des consommateurs. AtoS est un des leaders de la transformation digitale et propose des outils pour développer efficacement des applications d’intelligence artificielle. Enfin, Palantir Technologies est spécialisé en traitement de données de passe et d’intelligence artificielle.

Et où pourriez-vous investir ?

 

Acteurs majeurs du Big Data

Revenus générés

Total des actifs

IBM

57,35 milliards USD (2021)

132 001 000 000

Splunk

2,67 milliards USD (2021)

5,79 milliards USD (2021)

Palantir Technologies

1,542 milliard USD (2021

3 247 450 000

Datadog

1,03 milliard USD (2021)

2 380 794 000

MongoDB

873,8 millions USD (2021)

2 449 588 000

            

 

 

 

 

Ainsi, le Big Data permet l’émergence de nouveaux produits et de nouvelles entreprises qui sont prêtes à relever de nouveaux défis pour optimiser leurs investissements.

Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.