La grande vitesse au service de l’investissement

Capture d’écran 2022-05-30 à 16.12.38

« Le THF est un dispositif qui est hors de proportion par rapport aux avantages que – peut-être – il procure en termes de financement de l’économie. D’un outil censé fournir des liquidités, on est passé à un outil extrêmement coûteux pour les banques et les infrastructures – qui sont obligées de s’équiper pour maintenir leur part de marché – et extrêmement déstabilisant pour les marchés »

Gérard Rameix, président de l’AMF – Les Échos, 23/11/2011.

DES TRANSACTIONS À HAUTE FRÉQUENCE

Le trading à haute fréquence (THF), de l’anglais High Frequency Trading (HFT), est une forme de tradingdans laquelle les transactions sont réalisées à grande vitesse par des logiciels informatiques s’appuyant sur des algorithmes mathématiques.

Le THF est une forme de trading assez complexe puisque les algorithmes analysent très rapidement et constamment les carnets d’ordres électroniques dans l’optique d’anticiper les micromouvements des marchés pour en dégager du profit.

L’objectif est clair : à chaque opération, générer des micro-gains tout en multipliant les transactions. Ainsi, les profits sont relativement importants.

Actuellement, le THF représente environ 80 % des transactions mondiales.

Toutefois, les organes de réglementation et de contrôle des marchés financiers, dont l’AMF, sont loin de supporter le trading à haute fréquence. Ces derniers ont des craintes quant aux risques de manipulation de cours du THF et notamment au niveau de l’asymétrie d’information.

En effet, selon ces organes, le THF mènerait à une « concurrence déloyale » qui exclue les divers acteurs du marché. De surcroît, l’AMF rapporte que les ratios d’exécution sont seulement compris entre 1 et 5 %. Donc, il y aurait en apparence une dissemblance entre les ordres initiés par les THF et ceux réellement exécutés.

Les 95 à 99 % des ordres non opérés ne se volatilisent pas puisqu’en principe, passer un ordre ne signifie pas forcément qu’il sera exécuté,

sauf si l’ordre est passé en prioritaire sans limite de prix. Or, conditionner un ordre à un niveau de prix ne peut garantir l’exécution de ce dernier.

UN PRINCIPE DE VOLUME ET DE VITESSE

Le trading a largement évolué et il ne s’agit plus maintenant de personnes hurlant dans une salle de marché en agitant les bras dans tous les sens. Ce sont dorénavant l’informatique et les mathématiques qui priment sur la plupart des transactions financières. Finis les téléphones et bureaux, les grandes places boursières sont désormais remplies d’ordinateurs. La nouvelle « star » du trading représente environ 60 % des transactions quotidiennes mondiales.

Le THF emploie des ordinateurs surpuissants et calculs algorithmiques pour exécuter une énorme quantité d’ordres sur les marchés en un temps record dans le but de devancer tous les autres acteurs. Ces ordinateurs surpuissants réalisent ainsi seuls des transactions boursières. Ces robots traders sont capables d’effectuer des millions d’opérations à une vitesse extrême.

Or, l’intérêt de cette activité réside dans le fait qu’un ordinateur pourra traiter 

davantage d’informations et ainsi passer plus d’ordres dans un même temps. De cette manière, bien qu’un robot trader génère moins d’argent par trading qu’un trader traditionnel, il traitera plus de transactions. L’automate effectue donc de micro gains en profitant de petits écarts de cotations et c’est ici le volume de transactions réalisé qui est important.

L’automate tire profit de très faibles écarts de prix entre le 

prix d’achat et celui de vente, il achète l’action et la revend très légèrement plus cher en un temps minime, c’est ici que se trouve le gain.

La transaction « haute fréquence » améliore la liquidité du marché, rend plus facile la vente et l’achat d’actions. Ici, les risques sont liés à l’emballement des automates qui peuvent déstabiliser les marchés et entraîner un flash crash (crash éclair).

LA VITESSE D’EXÉCUTION EST DEVENUE LA CLÉ, MAIS POURQUOI CE BESOIN D’ÊTRE LE PLUS RAPIDE ?

Pour les acteurs du marché, la vitesse de transmission des ordres, c’est tout simplement l’élément primordial. Entre eux, la vitesse est devenue le mot d’ordre d’une compétition acharnée à qui ira le plus vite, et à la recherche de toutes les solutions possibles pour y parvenir. Les ordinateurs incroyablement rapides permettent de déceler et d’exploiter les micromouvements du marché avec une rapidité de l’ordre de la dizaine de millisecondes. Pour mieux comprendre, voici un exemple concret d’une transaction dans le monde du trading haute fréquence :

Si nous avons un investisseur qui veut vendre un actif financier X au prix de 10$ à Chicago, au même instant où un autre investisseur souhaite l’acheter pour un prix de 10,01$ à New York. En tant que spécialiste du trading, vous percevez alors ici une chance d’arbitrage appelée aussi anomalie : vous pourrez donc acheter cet actif pour 10$ à Chicago pour le revendre ensuite pour 10,01$ à New York, vous gagnerez en conséquence 0,01$ sans risque réel. Le souci, c’est que vous ne serez évidemment pas le seul à essayer de profiter de cette opportunité: pour gagner, il faudra que vous soyez le plus réactif. Le plus rapide à détecter l’anomalie forcément, mais également le plus rapide à faire passer les différents ordres d’achat et/ou de vente. La transmission d’information du point A au point B sera alors question de “physique” et le système utilisé aura une importance déterminante.

LA VITESSE, UN FACTEUR DE COMPÉTITIVITÉ POUR LES THFS

Les traders haute fréquence sont des spéculateurs qui utilisent des algorithmes de pointe qui lancent et annulent des millions d’ordres en une seule journée de trading. Ils liquident leurs positions le plus vite possible avant la fin de séance.

Si ces traders ont une tactique fondée sur le volume des transactions, la vitesse est tout de même un élément clé. Elle leur vaut d’être le tout premier à recevoir et traiter l’information. Plus un THF agit immédiatement, plus il peut détecter des signaux de marché et prévoir des mouvements de prix avant les autres traders. C’est la raison pour laquelle un trader haute fréquence ne va pas être réticent à investir des sommes importantes pour pouvoir profiter même de quelques nanosecondes en plus.

UN RÉSEAU DE TÉLÉCOMMUNICATION EN CONSTANTE ÉVOLUTION

De nos jours, environ 80 % des transactions sont électroniques, et quasiment la totalité se déroulent dans les centres de données. Le trading algorithmique est au-dessus des marchés américains et cette pratique est en pleine expansion dans le monde en développement.

Tous les traders du monde peuvent manier une monnaie sans même se déplacer de leurs bureaux. Le THF comprend une part si importante des transactions financières mondiales que les investissements pour essayer d’optimiser le système sont pratiquement infinis. La motivation première étant toujours de courir après les millisecondes afin de gagner des millions de dollars étant toujours devant les autres intervenants.

Extraction du 22 avril 2022 – Source https://www.submarinecablemap.com

C’est dans cette optique que des projets de câbles sous-marins, reliant directement la côte Est des États-Unis à l’Europe, ont été lancés. Ci-dessus une carte unique qui montre les câbles Internet sous-marins qui permettent ces transactions ultra-rapides. Ces câbles sont répartis dans le monde entier et transmettent environ 99 % de toutes les données internationales.

Certains de ces câbles sont à des profondeurs pouvant atteindre les 8 000 mètres et connectent différents pays, îles et continents. Notamment, le plus long d’entre eux s’étendant de l’Allemagne à la Corée et mesure environ 40 000 km.

Transmettre une communication entre New York et Londres en deux fois moins de temps qu’il n’en faut pour cligner des yeux : c’est le record qui a été battu par « Project Express » en fin 2015, une route informatique qui relie le Canada à l’Angleterre. Elle s’est ainsi ajoutée aux 900.000 kilomètres de fibre optique qui quadrillaient déjà les fonds marins, mais elle bat ses concurrentes en vitesse et en débit. Voilà encore un atout permettant aux traders de gagner encore plus, encore plus vite.

SOURCES

Trading haute fréquence. [online] La finance pour tous. Available at: https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/marches-financiers/produits-financiers/trading-haute-frequence/ [Accessed 16 May 2022].

Submarine Cable Map. [online] Available at: https://www.submarinecablemap.com.

Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.