Notre moteur de performance chez Phocus1

 

Avec un taux d’arbitrages gagnant de 75%, Phocus1 génère une performance exceptionnelle et ne cesse d’évoluer au quotidien pour perfectionner sa méthode de création de valeur avec son moteur de performance unique. Ce dernier permet d’investir sur le marché des devises dans les meilleures conditions afin de maîtriser le risque et la volatilité tout en optimisant et maximisant la performance.

 

Notre moteur de performance unique repose sur 3 systèmes, à savoir :

  1. Système de détection des signaux faibles ;
  2. Système de couverture systématique ;
  3. Une gestion dynamique de la performance ;

 

Jean-François Chauffeté, dans une interview pour le site du journal La Tribune, est revenu sur les différents systèmes du moteur de performance unique de Phocus1. Vous pouvez retrouver la vidéo en intégralité en cliquant ici. Revenons ici sur les points importants de ces systèmes qui composent notre moteur de performance :

 

1. Système de détection des signaux faibles 

Les signaux faibles sur le marché des devises sont la conséquence d’évènements macros économiques liés à une publication financière majeure, une crise, une situation politique exceptionnelle ou bien tout événement géopolitique entraînant des décisions par une Banque Centrale des pays de l’OCDE, qui vont avoir des conséquences pour les pays émergents  et leur monnaies opérant ainsi des mouvements sur le marché des devises secondaires. Phocus1 n’arbitre pas ce marché, mais celui des devises de premier rang (euro, US dollar, dollar can aust nz, Livre, Yen, CHF) . Toutefois, ces petites devises vont exercer une certaine influence sur les devises majeures et donc nous permettre de détecter des opportunités d’arbitrage sous un angle différenciant. 

2. Système de couverture 

Chaque position permet une marge de correction et rattrapage que nous appelons couverture. Ainsi, lorsqu’un arbitrage ne sert pas les intérêts du fonds, nous allons l’utiliser pour créer de la valeur sur les mouvements miroirs des autres parités de devises permettant de générer ainsi un effet de compensation. La couverture est coûteuse puisqu’elle conserve une position dans le temps de sa correction et génère du spread.

3. Une gestion dynamique de la performance 

C’est la performance au service du gain et à la défense du capital investi.

Le risque en capital est toujours présent, mais très faiblement car le levier nécessaire à la création de valeur est pris sur la performance en cours. Nous faisons du résultat et la performance affichée est un gain encaissé. C’est ce gain sur lequel est pris 100% de risque entraînant un risque de moins de gains et non de perte en capital.



Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.