Word Cloud Private Equity
Pourquoi le Private Equity rapporte-il plus ?

« Le Private Equity fait son nid. »

Sophie Da Costa, rédactrice en chef chez CF News Immo Infra.

Qu’est-ce que le Private Equity ? Quelle est la différence entre le Private Equity et le Venture Capital ?

Le Capital-Investissement, ou plus communément appelé le Private Equity, correspond à un financement fourni contre une participation au capital d’une entreprise qui a un fort potentiel de croissance. Le Private Equity fait partie du groupe des investissements alternatifs. D’après BNP Paribas Wealth Management, « les investissements alternatifs offrent aux investisseurs une alternative aux stratégies d’investissement traditionnelles, qui consistent en général à investir sur le long terme dans des actions, obligations et liquidités, dans une logique dite « buy and hold » ». 

Le but des investisseurs dans ce domaine est de réunir des capitaux auprès d’un certain nombre de partenaires pour créer un fonds de Private Equity. Ces partenaires sont, la plupart du temps, des chefs d’entreprise, des fonds de pension, des investisseurs particuliers et des compagnies d’assurances. Ces derniers veulent diversifier leurs avoirs et visent des rendements largement supérieurs à ceux du marché public. Généralement, dès que les investisseurs ont réussi leur objectif de collecte, le fonds de Private Equity est clôturé puis les investisseurs placent le capital dans des entreprises. 

Après quelques années de participation au fond, le gestionnaire va chercher à faire entrer en bourse l’entreprise ou à la faire racheter à un prix plus élevé. De ce fait, les investisseurs et le gestionnaire peuvent toucher les bénéfices de la vente

Il est important de rappeler que le Private Equity comporte une part de risque important qu’il ne faut pas négliger. La performance repose sur l’essor et la valorisation des sociétés choisies. En effet, les experts sont convaincus de l’impact négatif, à court terme, de la crise du coronavirus sur les rendements des fonds de Private Equity. L’avenir nous confirmera ou non ces doutes…

Quelle est la différence entre le Private Equity et le Venture Capital ?

Contrairement aux fonds de Private Equity qui investissement dans des entreprises à fort potentiel dans le but de les faire croître, le Venture Capital, aussi connu sous le nom de capital-risque, correspond aux fonds utilisés pour investir dans de jeunes entreprises, qui sont friandes de liquidités et qui ont peu d’antécédents de rentabilités.

Le Private Equity est un modèle d’investissement davantage fructueux comparé aux investissements dans les sociétés cotées en bourse.

Les investisseurs en Private Equity cherchent à garantir l’augmentation future de la valeur de leurs placements. Pour tenir leurs objectifs, ces derniers travaillent avec les directions des entreprises dans le but d’améliorer significativement les performances et la direction stratégique de l’entreprise. Ils se concentrent généralement sur les incitations, les plans d’affaires, et les améliorations opérationnelles. Ainsi, les investisseurs cherchent à être agiles et s’adaptent à l’entreprise pour la faire fructifier. C’est pour cela qu’ils préfèrent investir dans le Private Equity puisqu’ils peuvent avoir la main sur la stratégie et la gestion de l’entreprise étant donné leur participation majoritaire, contrairement aux sociétés cotées en bourse, où se trouvent des milliers d’actionnaires différents. De surcroît, le placement n’est pas corrélé avec l’évolution des marchés financiers. De ce fait, les investisseurs évitent les évolutions inattendues et imprévues de la Bourse. Le tableau ci-dessous en témoigne également :

Ainsi, dans le Private Equity, la ligne est fine entre l’équipe de direction d’une entreprise et les investisseurs. De ce fait, les intérêts de ces derniers vont dans le même sens, à savoir : augmenter la valeur de l’entreprise. Selon France Invest, le montant des capitaux levés en 2020 en Private Equity est de 18,54 milliards d’euros. En moyenne, les investisseurs gagnent deux à trois fois leur mise initiale, ce qui renforce davantage l’attrait pour le Private Equity. 

Mais comment garantir que son placement est indubitable ?

« Mieux vaut investir dans des fonds dont on comprend la stratégie de gestion ou dont on connaît le secteur d’activité. »

Claude Calmon, PDG de Calmon Partners Group

1/ Investir en Private Equity nécessite d’opter pour une maison de gestion d’actifs connue et qui a fait ses preuves. 

2/ Il est nécessaire de cibler la taille des sociétés où l’on souhaite investir. 

En effet, il existe des fonds de capital-innovation, de capital-développement et de capital-transmission. Dans notre cas, il est intéressant de se concentrer sur les fonds de capital-transmission concernent les entreprises dont l’actionnariat va se transformer. 

3/ Il faut réfléchir à sa stratégie d’investissements et opter pour celle qui permet de diversifier son portefeuille. 

« Il faut mixer autant que possible les thématiques. »

Romain Chauvin, spécialiste des produits de Private Equity chez Edmond de Rothschild.

4/ Vous pouvez également mixer les fonds millésimés. Ces derniers correspondent à des fonds qui lancent une nouvelle gamme chaque année. Lancer chaque année une nouvelle gamme permet de limiter les risques conjoncturels. Pour rappel, en Private Equity, la rentabilité des investissements est évaluée en vintage year, soit par millésimes. Cela signifie que l’on considère l’année du premier investissement comme référence pour suivre l’évolution des rendements et suivre ainsi l’évolution de la rentabilité. 

Le Private Equity a atteint des records en 2021, la barre du milliard de dollars dépassée ?

En 2021, le capital-investissement a vu son volume de capitaux disponibles augmenté de manière exponentielle, dépassant ainsi le trilliard de dollars. Cette augmentation a entraîné une évolution croissante des opérations de retraites de cote « P2P ». Quels sont les records qu’a connu le monde du Private Equity en 2021 ? 

  • En un an, la valeur des opérations de buyout a doublé et a atteint 1100 milliards. 

En effet, en 2021, le nombre d’opérations dépassant les 1 milliard de dollars a doublé. Cela représente une hausse de 57 %. De surcroît, à l’échelle mondiale, le stock de capital prêt à être investi a atteint un nouveau record de 3400 milliards de dollars. 

  • Les opérations de retrait de cote ont fortement augmenté. 

En Amérique du Nord et en Asie-Pacifique, la mobilisation de volumes de capitaux importants devient de plus en plus concrète. De ce fait, les opérations P2P connaissent une véritable croissance. Le marché des retraits de cote a capté 469 milliards de dollars. 

  • La part du marché des fusions-acquisitions s’accroît de 19%. 
  • Les sorties témoignent d’une vitalité exceptionnelle.

Les fonds de buyout ont revendu 957 milliards de dollars d’actifs, soit 131 % de plus que la moyenne sur les cinq dernières années. La part des SPAC (Special Purpose Acquisition Company) est particulièrement notable, avec une augmentation de 158 milliards de dollars, soit +325 % sur un an. 

Ainsi, pour 2022, de nouveaux paramètres sont à prendre en compte dans nos investissements. En effet, l’inflation aux États-Unis est montée à des niveaux impressionnants ces derniers temps. De ce fait, la FED risque d’influencer les opérations de capital-investissement futures. Les sociétés de gestion essayent de rassurer leurs investisseurs et proposent des guides pour leur prouver que les hauts rendements sont toujours possibles. Affaire à suivre …

Sources

Private Equity, pourquoi est-ce un bon investissement ? [online] CARINVEST EUROPE. Available at: https://carinvesteurope.fr/private-equity-placement-prometteur/ [Accessed 27 May 2022].

Introduction aux stratégies d’investissement alternatives. (n.d.). [online] Available at: https://wealthmanagement.bnpparibas/fr/expert-voices/an-introduction-to-alternative-investment-strategies.html [Accessed 27 May 2022]. 

https://www.amundi.fr/fr_part/ezjscore/call/ezjscamundibuzz::sfForwardFront::paramsList=service=ProxyGedApi&routeId=_dl_aecac521-0fd1-46ad-a842-b9b20769e3fc_inline 

Private equity : les clés pour gagner avec le non-coté. [online] Available at: https://www.lesechos.fr/patrimoine/placement/private-equity-les-cles-pour-gagner-avec-le-non-cote-1409140 [Accessed 27 May 2022].

AltaRoc. (n.d.). Une gamme de fonds millésimés. [online] Available at: https://www.altaroc.pe/millesimes/ [Accessed 27 May 2022].

Bain. (n.d.). Nouveaux records pour le Private Equity en 2021 : la taille moyenne des opérations passe pour la première fois la barre du milliard de dollars. [online] Available at: https://www.bain.com/fr/a-propos-de-bain/media-center/communiques-de-presse/france/2022/rapport-annuel-mondial-private-equity-2022/ [Accessed 27 May 2022].

Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.